Marcel Favre
Ecomusee
imprimerie des arts
Charles Pezzotti
bandeau

Accueil > TRADITIONS ET CHANTS TYPOGRAPHIQUES > Poèmes et chansons > Les jours de grand ramdam

Les jours de grand ramdam

mardi 31 mai 2005



LES JOURS DE GRAND RAMDAM

Paroles de Marcel Moreau, musique de Jacques Brel

Les grands jours de ramdam

Y a des types qui crient

Et qui se barbifient

A en perdre leur âme.

/

Les grands jours de ramdam

Y a des typos qui chantent

Les désirs qui les hantent

Quand ils pensent à ces dames.

/

Les grands jours de ramdam

Les A LA qu’on entonne

Et les mots qui déconnent

Pareill’ment nous enflamment.

/

Les grands jours de ramdam

Où le « Fig » s’encanaille

Y a l’clavist qui déraille

Et se trompe de programme.

/

Y a des gars en buvant

Qui croient dur qu’ils tripotent

Les fessiers des typotes

Dès qu’ils sont à l’écran.

/

Ils racontent des choses

Qui vous font rir’ grassement

Qui feraient fuir Hersant ;

Les délires ça s’arrose !

/

Et ils miment des scènes

Qui sont les « Fleurs du mal »,

En amont, en anal,

Dans nos jardins obscènes…

/

Et ça sent bon le vin

Et les intempérances,

Quand dans la tête dansent

Nos cochons si divins.

/

Les grands jours de ramdam

Y a tous les potes qui partent

Et y a ceux qui s’écartent

Pour nous cacher leur drame.

/

Et les gorges se râclent ;

On éructe, on vomit,

Sous les regards amis,

Des histoires de débâcle.

/

Et jamais on n’se quitte

Sans un serr’ment de cœur,

Sans redouter qu’ailleurs

Nos plaisirs ne s’effritent.

/

Mais la vie continue,

Et au bar, tard, la nuit,

On n’ s’engueule plus, on s’ dit :

Au revoir et bienv’nue.

/

Et tu pisses tout’ ta bière

Sur les indifférents,

Les pédants, les méfiants,

Qui jamais ne t’aimèrent.

/

Les grands jours de ramdam

Cette camarad’rie

Y faut pas qu’on l’oublie,

Ni Brel ni Amsterdam…

|

Claude Debray